La Part du Feu

by Le Vent du Nord

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $9.99 CAD

     

1.
04:50
Avez-vous connu Lanlaire, dont nous pleurons le trépas De pareils on n’en voit guère, de pareils on n’en voit pas À peine était-il au monde qu’au lieu de geindre et crier Il s’en allait à la ronde, chanter dans tous les quartiers Va te faire Lanlaire, à ce point qu’on l’appela Lanlaire Lonla, va te faire Lanlaire, va te faire Lonla! On le mit dans un collège, pour apprendre le latin Il faisait le sacrilège, il fumait du libertin Et quand le maître sévère le condamnait au pain sec Sa nourriture ordinaire, il lui répondait en grec Va te faire Lanlaire, il ne savait que cela On lui dit va-t’en ou reste, être soldat c’est trop frugal Médecin t’es trop modeste, commerçant t’es trop loyal Tu veux donc être notaire, mais la charge est lourde à payer Puisque tu ne sais rien faire, sois avocat ou boursier Va te faire Lanlaire, le diable a passé par–là Il ne plaçait la sagesse, que dans les plaisirs permis Changeant souvent de maîtresses, mais n’ changeant jamais d’amis On voulut lui faire prendre femme aimable et grosse dot Moi, dit-il, j’irais me vendre et demain le premier sot Va me faire Lanlaire, comment nommez-vous cela Il ne fit rien dans sa vie, pour ne pas faire le mal Il fut pauvre sans envie, il vécut au sol natal Il resta célibataire et même il n’eut pas d’enfants Si tu crois trouver sur terre, beaucoup de ses descendants Va te faire Lanlaire, on n’en fait plus de ceux-là. -- English: Did you know Lanlaire, whose death we’re mourning Others like him we rarely see, we don’t see at all Barely out of the womb, instead of crying and moaning He was already making rounds, singing in every hall Go Lanlaire yourself, so much people called him Lanlaire Lonla, go Lanlaire yourself, Lonla you! He was sent to college to learn Latin He was sacrilegious and libertine And whenever the stern master condemned him to old bread His usual meal, he would tell him in Greek Go Lanlaire yourself – that’s all he knew He was told to leave or stay, the life of a soldier is too frugal A doctor too modest, a merchant too loyal So you’d rather be a notary, but it’s a costly position Since you have no skills, be a lawyer, a stockbroker Go Lanlaire yourself, the Devil was there His wisdom he put only in allowed pleasures Often with a new mistress but never changing friends He was offered an agreeable wife with a sizeable dowry Me, I’d go sell myself and be an idiot tomorrow, said he And go Lanlaire myself, how do you call that He did nothing of his life, so he did no evil He was an envy-less poor, he lived on his native soil He stayed single and didn’t even have children If you think you’ll find countless heirs of his on this earth Go Lanlaire yourself, they don’t make ‘em like him anymore.
2.
04:03
La rivière coulait dans le sens du vent Le souffle d’un orage au loin se levant Les villages face à face fixaient calmement Les clochers silencieux prêts aux soulèvements Les anciens Canadiens moins Français qu’Indiens Se donnaient rendez-vous pour se prendre en mains Dans un village au bord de la Richelieu Qu’on appelait jadis rivière des Iroquois Ils partirent au matin certains dans la nuit Mesurant les distances en pipée d’tabac D’la frontière des États ou d’la Yamaska À cheval ou à pied tous dans les même pas Un autre mois d’octobre et de dérangement Comme si le froid nous aidait à prendre le mors aux dents Ces gens de tous métiers venant d’six comtés Ils étaient assemblés quand elle fut levée La colonne érigée pour la liberté Et ses fils réunis projet d’égalité Canadiens, Irlandais aussi des Anglais Dénonçant l’attitude des nobles d’Angleterre Dans les quatre-vingt-douze résolutions Trouvèrent autant d’raisons de faire la rébellion La tête de son Parti son représentant Faisait bouger les choses dans le Parlement Ses idées mises à prix ont pendu ses gens Mais ils ne sont pas morts face au pied du courant. -- English: The river ran with the wind A storm was brewing in the distance Face to face, the villages stared calmly At the silent steeples, ready for the uprising The old Canadians, less French than Indians Were meeting to take hold of their destiny In a town by the Richelieu River Which used to be called the Iroquois’ River They left at sunrise, some went at night Measuring distances by the pipes they smoke From the States border or the Yamaska On horse or on foot, all in the same footsteps Another month of October and trouble As if the cold helped us take the bit between our teeth Folks of all trades came from six different counties They were gathered when it rose The column erected to liberty And its sons brought together, a dream of equality Canadians, Irishmen, some Englishmen too Denouncing the attitude of England’s noblemen In ninety-two resolutions that provided As many reasons to rebel The head of its Party, its representative Was pushing issues forward on Parliament Hill Its ideas, wanted, got its people killed But they didn’t die down by the river.
3.
03:34
Jour de courroux, jour mémorable, jour de chagrin, jour de douleur Où il se fit un grand ravage, mais tant de citoyens en pleurs C’est dans l’année, quatre-vingt-onze, le vingt et un de février Travaillent au fond, au fond de la mine, où vous ne l’oublierez jamais Notre pays est aux alarmes tant de vieillards et tant d’enfants Les jeunes filles aussi les femmes se rendent tous au bord en pleurant Les jeunes femmes sont dans la peine en voyant leurs maris tous morts En se frappant la face par terre, disons grand Dieu, quel triste sort Là étendu sortant des flammes, sa femme est là, elle le connaît Elle contemple quoi qu’il en soit, disons grand Dieu qu’allons nous faire Mais où est-il, Dieu de bonheur, faire mourir tant d’hommes dans ce jour Et mettre notre ville aux alarmes pour satisfaire un Dieu d’amour Dans quel pays dans quelle place où sont ces désastres arrivés L’Histoire nous le dira peut-être dans la province Nova Scotia C’est dans la mine de Springhill où ces infortunes étaient Travaillent au fond, au fond de la mine, où vous ne l’oublierez jamais Pourrez-vous nous dire combien d’âmes ont trouvé de morts dans ces lieux Le nombre que le livre nous donne, cent trente apparut devant Dieu Pour en trouver, la certitude, et de trouver le nombre de morts Cela nous est presque impossible on ne les connait pas encore Pleure plus chrétienne, Dieu nous commande, de le prier pour ses défunts Ce sont nos frères dans la souffrance qui daignant nous verser leur pain Ce qui nous conservait la vie en nous donnant malheureux sorts Et qu’à la fin de notre vie et nous faisons une sainte mort. -- English: A day of ire, memorable, a day of sorrow and pain When many were ravaged, and many more left in tears In the year of ninety-one, on the twenty-first of February Working at the bottom, the bottom of the mine, where you’ll never forget The country is alarmed; so many elders, so many children Young girls and women too, all going to the edge, crying Young women are desponded, seeing their husbands all dead Hitting their faces on the ground, saying “Dear God, what sad faith is this!” Lying there, coming out of the flames, his wife is there, she recognizes him She contemplates the scene, saying “Dear God, what will we do Where is He, God of happiness, getting so many men killed this day And alarming our town to satisfy a God of Love” In what country, in what place did such disasters happened History may say it was in the province of Nova Scotia In the Springhill mine these hardships took place Working at the bottom, the bottom of the mine, where you’ll never forget Can you tell us how many souls found dead bodies in these parts By the number written in the book, one hundred and thirty appeared before God But to know for sure and find the number of fatalities Is near impossible, still unknown to this day Stop crying, Christian women, God commands us to pray for His deceased These are our brothers in suffering who are so good as to share their bread What kept us alive by bringing us hardships So that, at the end of our life, our death may be blessed.
4.
Pièce instrumentale.
5.
Pièce instrumentale.
6.
Ce sont les filles de St-Roman, elles ont cinq ou six amants Le premier c’est un petit boiteux, il a la patte trop courte Le temps de le voir venir, cela m’en dégoûte Le deuxième c’est un couvreur, encore un métier de malheur Encore un métier de malheur, un métier bien viciable Si le chapeau vient à virer, voilà le couvreur au diable Le troisième c’est un pêcheur, encore un métier de malheur Encore un métier de malheur, un métier bien viciable Si la chaloupe vient à virer, voilà le pêcheur au diable Le quatrième c’t’un cabaretier, encore un métier de malheur Encore un métier de malheur, un métier bien viciable Si les pieds de table viennent à manquer, voilà les verres au diable Le cinquième c’t’un joueur de violon, c’est lui qui aura mon mignon C’est lui qui aura mon mignon, aura ma pratique Lui y jouera du violon, moi j’jouerai d’la musique. -- English: The girls of St. Roman have five or six lovers each The first one is lame, with a leg too short I get disgusted just watching him come The second one’s a roofer, another troublesome trade Another troublesome trade, a vicious trade indeed If the cap happens to flip, the roofer be gone with it The third one’s a fisherman, another troublesome trade Another troublesome trade, a vicious trade indeed If the boat happens to tip, the fisherman be gone with it The fourth one’s an innkeeper, another troublesome trade Another troublesome trade, a vicious trade indeed If there aren’t enough table legs, the glasses be gone with ‘em The fifth one’s a fiddler, he shall have my dearest He shall have my dearest, he shall practice on me He can play the fiddle, I’ll be making music.
7.
05:39
Le soir que ma charmante Élise Partie pour aller à confesse Elle trouva son amant Louis Déguisé sous l'habit d'un prêtre Il se déguise en capucin Confesse-la belle avec dessein Mon père m’y voilà devant vous Le coeur rempli de repentance Me prosterner à vos genoux Et vous demander pénitence De tous les péchés que j’ai faits Pardonnez-les-moi s’il vous plaît Mon père cent fois j'ai mal parlé Cent fois j'ai fait la paresseuse En vérité j’ai consenti À dire des paroles oiseuses J’ai mal parlé de mon prochain J’ai fait du mal avec dessein Ma fille tout cela n’est pas bien De vous laisser aller aux vices Il vaudrait mieux pour le grand bien De se défaire de ces malices Contrôlez-vous de mal parler Achevez de vous confesser Mon père je pense que c'est tout Selon mes fautes ordinaires Si c’n’était un jeune cavalier Grand Dieu que j’en suis amoureuse Je l’aime beaucoup c’est mon malheur C'est lui qui touchera mon cœur Ma fille cela n’est pas bien De s’y laisser à tant de vices Si vous l’aimez ainsi eh bien La chose n’est pas difficile La belle me reconnaissez-vous M'y voulez-vous pour votre époux Hélas la belle s’est écriée C’est donc Louis qui me confesse Mais par bonheur j’ai par adresse Caché un péché à confesse Car si j’avais tout déclaré Celui-là aurait tout gâché Eh bien la belle, j’ai grand regret D’avoir avancé ces paroles Si j’n’avais point si tôt parlé J’aurais connu toutes vos babioles J’aurais connu pour le présent Tous vos péchés assurément. -- English: The night my lovely Élise Went to confession She found her lover Louis Under a priest’s vestment Disguised as a Capuchin He confessed her in his own way Here I am before you, Father With a repentant heart I kneel before you And ask you penance For every time I have sinned Forgive me please Father, a hundred times I have sworn A hundred times I have been lazy In truth, I have agreed To utter idle words I have badmouthed my neighbour I did wrong in my own way My daughter, it is not good For you to wallow in such vices It would be much better for you To get rid of such malice Be careful what you say Now, get on with your confession That completes, Father My ordinary failings Except for a young gentleman With whom I am so enamored, oh God I love him much, that is the trouble He is the one who will touch my heart My daughter, it is not good For you to wallow in such vices If you love him so, well The situation is not so difficult Lovely, don’t you recognize me Don’t you want me for your only husband Alas, the sweetie cried Louis is the one confessing me Luckily, I skillfully Hid a secret from thee For, if I had told it all That one would have ruined it all Well, sweetie, now I regret Having spoken so early Hadn’t I been so hasty I would have learned all your secrets Surely I would have known All your sins to this day.
8.
Pièce instrumentale.
9.
03:55
Rossignolet du bois joli enseigne-moi je t’en prie Enseigne-moi de la poison c’est pour empoisonner Pour empoisonner mon mari qui est jaloux de moi Allez là-bas sur ces cours d’eau là vous en trouverez La tête d’un serpent méchant là vous la couperez Dans un grand plat d’or et d’argent là vous la pillerez Quand votre mari arrivera du champ un grand soif il aura Il vous dira ma bonne dame donnez-moi donc de l’eau Vous lui direz mon cher mari ce n’est pas de l’eau qu’il faut C’est bien du vin mais pas de l’eau que vous boirerez Tout pendant qu’il en buvait le vin qui noircissait L’enfant qui était dans le berceau son père avertissait N’en buvez pas de ce vin-là car ça vous ferait mourir Pour moi la mort vraie y passait la grand soif que j’avais. -- English : Nightingale of the lovely woods, please teach me Teach me about poison, I need to poison To poison my husband who is jealous of me Go down to the streams, and there you will find The head of an evil snake, which you will cut And in a vessel of gold and silver you shall crush it When your husband gets back from the fields, very thirsty he will be He’ll tell you “Dear woman, give me water to drink” You shall tell him “My dear husband, ‘tis not water you need ‘Tis wine, not water you shall drink While he drank, the wine turned darker And the child in his crib warned his father Don’t drink of that wine, it will kill you But the thirst I had was already killing me
10.
02:46
L’aumônier fit l’exhortation, puis il donnit l’absolution Aisément cela peut se croire, enfants dit-il animez-vous Le bon Dieu sa mère tout est pour vous Ce sont des chiens à coups de pied, à coup de poing Faut leur casser la gueule et la mâchoire Soldats officiers généraux, chacun en ce jour fut héros Aisément cela peut se croire, Montcalm en défunt Annibal S’montra soldat et général N’oublions pas Monsieur de Lévis, qui se débattait comme une furie Aisément cela peut se croire, Dame! On ne manquit jamais d’valeur Dans la famille de notre seigneur Quand les Anglois s’virent raboulés, ils commencèrent à déloger Aisément cela peut se croire, Montcalm leur souhaitit le bonsoir Adieu Messieurs, jusqu’au revoir. -- English : The chaplain performed the exhortation, then gave absolution Easily, believe you me, children, he said, get busy The Good Lord, His Mother, everyone is behind you They’re dogs, with your feet, with your fists Gotta smash their faces and jaws Soldiers, officers, generals, on that day all were heroes Easily, believe you me, Montcalm as the late Hannibal Proved himself a soldier and general Let’s not forget Mister De Lévis, who fought like a madman Easily, believe you me, milady! No-one ever lacked valour In the family of our lord When the Englishmen saw they were bested, they started to get of there Easily, believe you me, Montcalm bid them good night Farewell, sires, until next time.
11.
04:24
Pièce instrumentale.
12.
Derrière chez moi il y a un pré, il y a une brebillette La belle qui est à les soigner, avec sa genouillette Par ici il y passe un loup, de fureur ennemie La plus belle brebis du troupeau, l’a prise l’a enlevée La belle s’écrie à haute voix, oh que des avantages Celui qui ramène ma brebis, aura mon cœur en gage Par ici passe un cavalier, tire sa claire épée Cinq ou six tours fait dans le bois, la brebis retrouvée Tenez la belle votre brebis, la voilà belle chose Cette plaisir que l’on vous fait, vous m’en ferez un autre Mais oui galant nous vous paierons, nous vous paierons vos peines Quand la brebis sera tondue, vous en aurez la laine Je ne suis pas marchand fileur, ni trafiqueur de laine C’est votre cœur dont je jouis, j’en jouirai quand même Galant ne parlez pas si haut, ma mère qui est aux écoutes Si elle entend ce discours-là, nous grondera sans doute. -- English : Behind my house, there is a field, and sheep The sweetie is out there caring for them on her knees Here comes the wolf, mad with hatred The prettiest sheep he takes away The sweetie cries out “only benefits For he who shall bring back my sheep in exchange shall get my heart Here comes a horseman, draws his shiny sword Five or six rounds in the woods and the sheep is found Here, sweetie, is your pretty thing For this pleasure I give you, you shall give same to me Of course, gentleman, you shall be paid, paid for your trouble When the sheep gets shaved, its wool you shall get I am not a thread merchant, nor a wool worker ‘Tis your heart I’d enjoy, and I’ll enjoy it just the same Gentleman, don’t talk so loudly, my mother is listening If she hears you say such things, she will surely scowl us
13.
03:32
Écris-moi souvent, écris tous les jours Chasse mon tourment, mon cœur est si lourd Écris-moi souvent, parle-moi du passé Les beaux jours d’antan où l’on s’est aimé La vie est si dure, puisqu’on s’est quitté Le cœur me tourmente, mes yeux ont pleuré J’entends et je crie pour que notre amour Un jour réuni, le soit pour toujours Seul dans la nuit sombre, j’attends ton retour Mes rêves sans nombre me hantent toujours Durant ton absence j’écoute en silence Nos beaux serments, écris-moi souvent Écris-moi souvent, écris tous les jours Chasse mon tourment, mon cœur est si lourd Écris-moi souvent, parle-moi du passé Les beaux jours d’antan où l’on s’est aimé. -- English : Write to me often, write every day Chase the clouds away, my heart is so heavy Write to me often, write about the past The sunny days of yore when we loved each other Life is so hard since we parted My heart is troubling me, my eyes have wept I hear and I shout for our love One day, reunited, shall stay forever Alone in the dark night, I await your return Countless dreams keep haunting me In your absence, silently, I listen To our promises, write to me often Write to me often, write every day Chase the clouds away, my heart is so heavy Write to me often, write about the past The sunny days of yore when we loved each other.

credits

released October 6, 2009

license

all rights reserved

tags

about

Le Vent du Nord Montréal, Québec

Formé des chanteurs et multi-instrumentistes Nicolas Boulerice, Simon Beaudry (depuis 2003), Olivier Demers et Réjean Brunet (depuis 2007) et d"André Brunet (depuis 2018), le groupe interprète des œuvres tirées du répertoire traditionnel ainsi que des compositions originales. Une musique qui, sans aucun doute, est bien de son temps. ... more

shows

contact / help

Contact Le Vent du Nord

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

Le Vent du Nord recommends:

If you like Le Vent du Nord, you may also like: